Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Prevlink - Santé au travail | logo

Offre complémentaire

L’offre complémentaire a pour fonction de répondre à des besoins supplémentaires des adhérents. Elle se définie comme ce qui ne relève pas de l’ensemble socle de services inclus dans la cotisation annuelle.

PREVLINK, Santé au travail | illustration de cœur

Enquête suite à une alerte (présomption harcèlement, discrimination, fraude, etc.)

Durée : un à deux mois

Effectif : /

Profil des stagiaires : /

Prérequis : /

Tarif :

Sur devis

Introduction

Lorsque vous êtes saisis d’une alerte, vous pouvez faire appel à ce dispositif.

Les objectifs de cette intervention sont :

  • Disposer d’une vision clarifiée, centrée sur les faits, anonymisée, qui peut être partagée
  • Comprendre la dynamique de la situation et identifier les causes pouvant expliquer la situation de violence au travail
  • Analyser les impacts de la situation sur les personnes et le collectif
  • Préconiser des actions pertinentes à mettre en place face à la situation, pour permettre à la direction de mettre en œuvre le plan d’action sur lequel elle s’est engagée

Nous nous fixons l’objectif de fournir une synthèse claire de la situation et d’apporter des préconisations concrètes, spécifiques à la situation diagnostiquée et sur 3 temps (court, moyen et long terme) qui auront des effets pérennes.

Description du dispositif (mode opératoire avec les caractéristiques, avantages et bénéfices)

Réunion de cadrage
Cette réunion d’une à deux heures sera réalisée à distance par le biais d’une conférence téléphonique ou d’une visio-conférence.
L’occasion de préparer l’intervention à venir en :

  • Réfléchissant sur le périmètre d’analyse de la situation a priori
  • Définissant le planning
  • Communicant auprès des concernés
  • Obtenant la communication d’informations complémentaires

Cette réunion fait l’objet d’une synthèse écrite adressée dans les cinq jours ouvrés suivants.

Phase de diagnostic
Nous avons uniquement recours à des entretiens individuels. Nous contactons l’ensemble des concernés (alerteur(s), victime(s) présumée(s), personne(s) mis en cause pour des entretiens de deux heures et témoin(s) pour des entretiens d’une heure afin de définir avec eux le créneau de l’entretien.
Nous confronterons par la suite les différents interviewés aux différents faits recueillis lors de la phase de cadrage. La personne mise en cause sera entendue en dernier, à laquelle nous confronterons les allégations du ou des alerteurs et des différents témoins.
Une fois l’entretien terminé, nous adressons le rapport par courrier électronique pour des ajustements éventuels mais aussi pour obtenir la validation et la signature.
Seront précisés et donc soumis au consentement de notre interlocuteur, les droits en matière de protection des données personnelles (dans la limite de l’interprétation des comptes rendus dans le cadre de la démarche) et le souhait, ou non, de lever l’anonymat dans le cas où une procédure disciplinaire ou judiciaire serait actée.
Nous produisons après analyse des entretiens un rapport qui comprend :

  • Informations générales (statut de l’alerteur, résumé de l’alerte, etc.)
  • Opérations d’investigation réalisées (dates, entretiens, etc.)
  • Synthèse qualitative (résumés d’entretiens, éléments matériels investigués, etc.)
  • Diagnostic et conclusion
  • Plan d’action

Le rapport produit sera entièrement anonymisé. Un glossaire accompagnera le présent rapport.

Restitution direction
La restitution aux commanditaires permet à ces derniers de bénéficier en premier lieu de l’appréciation de la situation, pour permettre de prendre les décisions nécessaires au regard de la situation et de pouvoir les annoncer à l’occasion des réunions suivantes. Les préconisations formulées sont de nature technique, humaine et/ou organisationnelle. Ces préconisations peuvent prendre la forme de conseils assez généraux, mais peuvent également, lorsque le contexte s’y prête, prendre la forme de propositions d’actions très concrètes. Les préconisations formulées peuvent relever des 3 niveaux de prévention : primaire, secondaire et tertiaire.
Dans certains cas, des décisions à prendre peuvent être conditionnées à l’avis du management et donc prises à l’issue de cette réunion.

Restitution aux collaborateurs
Les réunions de restitutions sont l’occasion de restituer le diagnostic accompagné des préconisations retenues par le commanditaire.
Selon la nature des conclusions et décisions prises lors de la restitution direction, des restitutions individuelles peuvent être préconisées pour les impliquer. Il est également possible, si les données sont trop sensibles, de ne pas réaliser de restitution.

Moyens spécifiques

Nous n’utilisons que très peu de moyens techniques car pour nous, le cœur de notre métier se situe dans l’humain.
Les entretiens sont menés sur la base d’une grille d’entretien spécifique aux situations de violence au travail (dont une grille spécifique au harcèlement). Cette grille est composée d’items (affirmations/questions) validés scientifiquement issus de la littérature scientifique.

Profil de(s) l’intervenant(s)

Psychologue du travail ou social

Durée

Un à deux mois selon planning type ci-dessous :

  • Semaine 1 : réunion de cadrage en présentiel
  • Semaine 1 : organisation en distanciel
  • Semaine 2 : entretiens en présentiel
  • Semaine 3-4 : Analyse et rédaction rapport
  • Semaine 5 : restitutions en présentiel

Une équipe dédiée

Pour toute information
01 46 03 80 63 ou
[email protected]

Aller au contenu principal